Le mouvement continu du monde

Merci à Miguel Moura pour sa présentation lors de la soirée avec Laurence Verrey!

La poésie de Laurence Verrey, c’est le mouvement continu du monde. Des sentiers tracés au cœur d’une forêt de sons et de sonorités qui se mélangent et qui s’accordent. C’est quand l’écho de la beauté résonne. Des spasmes comme une trêve. Et puis les mots trouvent, dans leur musicalité commune, un nouveau sens.

Laurence aime l’exploration des formes et l’absence de règles strictes. Son écriture, qu’elle veut libre et en prose, doit toucher ce qui doit l’être ou se perdre si cela est son destin. Son plaisir jamais gâché est de créer.

Le gaspillage des livres tirés en grand nombre et la démesure de titres produisent l’épouvante. Et la menace du pilon sur ses livres l’horrifie.

Avec son amie Louise Beetschen, peintre et calligraphe, elles entreprennent depuis dix ans une approche nouvelle – le livre unique. Des objets d’art en forme de quadriptyques, une feuille pliée en quatre, des triptyques une feuille pliée en trois, ou des leporello en accordéon. Et en parallèle, des projets plus ambitieux en collaboration avec l’atelier Le Cadratin à Vevey. Des livres d’artistes réalisés de façon artisanale, par pure passion pour l’art et sans contraintes de productivité. Avec du beau papier et imprimé en relief, qui laisse sous les doigts un toucher sensuel.

Ces ouvrages portent ses poèmes et sont individualisés par un geste, un mouvement d’encre posés sur la feuille de chaque livre par Louise Beetschen.

Laurence Verrey aime les rencontres qui nourrissent son art – que celles-ci soient avec les poètes ou avec ceux venant d’autres contrées, comme son voisin homme de science. Et elle me précise : « J’ai une vision poétique de la science et je pense que mon voisin a une vision scientifique de mon écriture. »

De leur dialogue science et poésie est né un magnifique texte intitulé : « Je ne comprends rien à la poésie. »

Nul doute que Laurence Verrey éclairera ce soir les plus cartésiens d’entre nous.

Présentation de Laurence Verrey – Rencontre TULALU!? du lundi 19 mars au cinéma Bellevaux.