Lundi 18 mars 2024, 19 h

 Gymnase de Chamblandes, Cafétéria, Bâtiment A, Avenue des Désertes 29, 1009 Pully

Il est recommandé de s’inscrire aux événements à l’adresse mail suivante : info@tulalu.ch ! Les places peuvent être limitées.

 

Retour en classe avec Reynald Freudiger et Vanité (Ed. de l’Aire, 2022). Le rendez-vous est orchestré par des gymnasien.ne.s. Daniel Perez jouera des airs de bossa nova à la guitare.

 

© Bastien Galley Bibliomedia

Né en 1979, Reynald Freudiger termine ses études de lettres à l’Université de Lausanne en 2003, puis part en Amérique latine. Là-bas, il s’intéresse de près au mouvement de fond qui, un peu partout sur le continent, porte alors la gauche au pouvoir. Son premier roman, La Mort du Prince bleu (L’Aire, 2009), témoigne entre autres de cet intérêt. De retour en Suisse, il collabore à l’édition critique des œuvres complètes de Charles-Ferdinand Ramuz pour le compte du Centre de recherches sur les lettres romandes, puis rejoint le Gymnase de Burier, où il enseigne actuellement le français. Il n’abandonne pas pour autant la recherche, et mène notamment une activité de critique littéraire au sein de la Revue de Belles-Lettres. Il a ainsi signé une série de chroniques consacrées à la littérature romande pour le magazine culturel du quotidien La Liberté. Il est également l’auteur d’Angeles (L’Aire, 2011) et de Le Roman de Madame Pomme (L’Aire, 2014). Son roman Vanité paru en 2022 aux éditions de l’Aire toujours, a reçu le prix Bibliomedia.

Daniel Pérez Remis est un guitariste lausannois qui a fait ses études à l’école de jazz et de musique actuelle de Lausanne. Son domaine de prédilection est le jazz pour son côté libre et propice à l’improvisation. En tant que musicien, arrangeur et compositeur., il se produit au sein de nombreux projets et albums dans différents styles.

Vanité est l’histoire de Tangerina. Tangerina est née à Lisbonne, dans le vieux quartier d’Alfama, et a grandi à Bex, avec sa mère, sous une affiche du Montreux Jazz Festival. Elle a été élève au Gymnase de Burier, une élève brillante, d’après le professeur Sissoko, doublée d’une vraie guerrière de la cause animale – condamnée même à la prison.

Chaque chapitre de Vanité se focalise autour d’un personnage différent, – Ana, la mère de Tangerina, la policière Marilou Theytaw-Guevara, la diplomate Victoria Da Vinci, le professeur Sissoko originaire du mali, Lilas et ses amis Marko et Matteo ou encore le musicien brésilien César Amadeus do Nascimento. Celui-ci a ouvertement pris parti contre la junte militaire et jouera son Éternité pour Tangerina lors d’une performance mémorable au Montreux Jazz Festival où l’a conduit la jeune fille.  

« Admirablement construit et écrit, Vanité de Reynald Freudiger touche juste, avec délicatesse, par les questions éthiques et actuelles qu’il soulève, par ses personnages attachants, par l’étonnante empathie qu’il suscite. Au travers des portraits narratifs d’une dizaine de personnages qui gravitent autour d’un seul, Tangerina, et au cours d’une soirée, l’ouverture du Montreux Jazz Festival, le roman dessine la toile d’existences aussi denses que fragiles, aussi déliées que reliées. Autant d’existences qui vont, ce soir-là, se télescoper et se bouleverser », écrit Alice Bottarelli dans www.viceversalitterature.ch , le 07.11.2022.