Rencontre avec Odile Cornuz

Pour notre dernière rencontre de la saison, nous vous avons concocté une rencontre taillée sur mesure pour notre invitée Odile Cornuz! Vous avez rendez-vous avec elle samedi 23 juin à 17h à la Ferme des Tilleuls, rue de Lausanne 52, Renens. La soirée sera animée par Timba Bema et Miguel Moura.

“Tout a tremblé. Le monde n’était plus le même. Le paysage avait coulé sur les bords. Les désirs s’étaient éteints comme des étoiles lointaines.” Lors d’une déambulation poétique à travers la ferme, Odile Cornuz lira des extraits de son dernier ouvrage Ma ralentie, avec la complicité musicale du surprenant Robert Sandoz. En prolongement à cette lecture, Miguel Moura présentera TKM, la promesse poétique de l’art, une vidéo tournée au Théâtre Kléber-Méleau, où Odile Cornuz est auteure associée.

Un repas (payant) en présence de l’artiste est prévu après la présentation: inscription par mail à l’adresse info@tulalu.ch jusqu’au 17 juin.

Odile Cornuz publie en 2005 un premier recueil de monologues, Terminus (l’Âge d’Homme, réédition poche en 2013). Suivent, chez d’autre part, deux récits – Biseaux (2009) et Pourquoi veux-tu que ça rime ? (2014) – puis un volume de prose poétique, Ma ralentie (2018). Elle écrit pour la radio et le théâtre : ses pièces sont mises en scène par Anne Bisang, Anne-Cécile Moser, Georges Guerreiro et Robert Sandoz.
D’autres écrits sont parfois mis en musique par des compositeurs tels que Daniel Perrin, Lee Maddeford ou François Cattin. Odile Cornuz aiguise son propre rapport à la scène grâce à divers dispositifs, notamment en Jukebox littéraire, avec Antoinette Rychner, ou en Bal littéraire, suivant ainsi la joyeuse invitation de Fabrice Melquiot. De 2015 à 2018, elle est auteure associée au TKM, Théâtre Kléber-Méleau à Renens, dirigé par Omar Porras. Elle a également publié un ouvrage issu de sa thèse de doctorat sur les entretiens d’écrivains chez Droz en 2016.

Pour vous préparer à la soirée, vous pouvez découvrir la note de lecture de Francis Richard au sujet de Ma ralentie. Merci à Miguel Moura pour sa bande-annonce que vous pouvez admirer ici!

Photo © Augustin Rebetez