Six courtes pièces en quête d’auteurs dans le Courrier!

Merci à Marc-Olivier Parlatano pour cette belle présentation de notre projet en collaboration avec le Théâtre 2.21 dans le Courrier! Rendez-vous demain et après-demain!

Deux jours pour voir six pièces inédites 

Jeudi 11 février 2016

Choisies à l’issue d’un concours, six mini-pièces se jouent ce week-end au 2.21 à Lausanne.

Samedi et dimanche, l’association culturelle Tulalu!? et le Théâtre 2.21 mettent les petits plats dans les grands pour jouer Six courtes pièces en quête d’auteurs. Ces deux jours, intitulés d’une façon qui évoque Luigi Pirandello et sa pièce Six personnages en quête d’auteurs, permettront au public d’assister à six piécettes d’une durée de quinze minutes, destinées à être jouées dans un espace de 15 m2 devant quinze spectateurs. Le tout résulte d’un concours d’écriture lancé au printemps 2015 par le 2.21 et Tulalu!?

Sur les 115 textes reçus, les deux partenaires en ont donc sélectionné six: A l’Aube du quatrième jour, de Victoria Baumgartner, Une Plaisanterie, de Claire-May Blanc, La Visite, de Jasmine et Nalini Menamkat, Le Jour où j’ai dû grandir, d’Elise David, Molosse, de Giancarlo Copetti et Palmyra, de Raphaël Aubert. Le jury était composé de Rita Freda, dramaturge (présidente), Carole Dubuis, Sylvie Blondel et Sima Dakkus-Rassoul (Tulalu!?), ainsi que de Nora Salem, Julien Barroche et ­Michel Sauser (pour le Théâtre 2.21).
Ce week-end, le public aura le choix entre deux «circuits», l’un de trois, l’autre de six pièces. A noter que la journée de samedi se découpera comme suit: circuits A et B (de 11h à 12h15) et circuits C et D (de 13h30 à 14h45), une pause soupe et fromage étant prévue de 12h15 à 13h30. L’horaire sera le même le lendemain, dimanche 14 février. Les mises en scène sont signées ­Michel Sauser, Attilio Sandro Palese, Julien ­Barroche et Victoria Baumgartner.
De propos variés, les pièces abordent aussi bien les improvisations d’un grand-père conteur (A l’Aube du quatrième jour) que la question de l’avenir lointain et des ruines de notre propre ­civilisation (La Visite). Quant à Palmyra, il s’agit d’une tragédie qui a pour cadre la cité antique de Syrie.

Sa 13 et di 14 février au Théâtre 2.21, 10 rue de l’Industrie, rens: tél. 021 311 65 40, www.theatre221.ch