Un cercle qui ne fait pas de bruit

Quand je suis arrivé de Calabre à Lützelflüh-Goldbach (Chessex y était pour son service militaire) j’ai appris que les camions des pompiers font
La lüüü la lüüü
et
Tatüüü tatüüü
C’était avec salü un de mes premiers mots en allemand.
L’allemand c’est facile, je me suis dit.
Quelques années plus tard La Lü est devenu un bar à café à Berlin.
Un jour j’ai reçu une invitation à
Tatüü
Lalüüü
Tulalu
Un cercle à Lausanne où l’écriture devient parole et est prise au sérieux et elle à son tour
prend au sérieux ceux qui l’invitent et qui l’écoutent.
Tatüüü
Lalüüü
Un cercle qui ne fait pas de bruit comme ça, dans un monde qui fait toujours du bruit par peur du silence où parce qu’il pense que le bruit change les choses.
Tulalu
Lalüüü, Tatüüü,
faisait la ville quand je suis sorti après ma lecture pour arriver à la gare. C’était le premier décembre. Les pompiers étaient là.
Tu l’as lu ?