Enfin voici le texte dépucelé!

Lorsque le vernissage d’un livre s’accompagne de musique, les mots dansent. Tulalu!? et BDFIL ont offert le rythme à « Hugo Pratt: la rencontre de Buenos Aires ».
Lorsque le bandonéon de Daniel Perrin joue, les yeux se ferment et le Rio de la Plata envahit les veines.
Lorsque Roland Vouilloz lit des passages, les images prennent corps dans la capitale argentine où Corto Maltese se sent chez lui.
Lorsque l’auteur assiste à ça, son pouls s’accélère et une onde, entre peur et fierté, frémit sur sa peau.
Moment d’écoute et de partage. Enfin voici le texte dépucelé! Alors tu l’a lu?