Madame l’Impertinente

« Bien, maintenant, parlons de l’Irlande. »
« De l’Ecosse ! »
« Ah oui, pardon, Madame l’Impertinente. »
Impertinente, moi ? Dans mon état ? Je peux à peine respirer. Mon nez coule. Ma gorge est brûlante. Mes yeux  doivent être encore rouges de mes larmes de frustration, versées dans le train. Alors non, Monsieur ! Quand le rhume des foins vous a sournoisement attaquée le matin même, on n’est pas impertinente !
Mais… en fait… je suis en train de parler, de raconter mes aventures littéraires, et… tout va bien. Je suis même en pleine forme. Oserais-je y croire ? Oui ! Miracle de la nature, de l’esprit, de ce que vous voulez. Ah, une nouvelle question ! Mais d’où les sort-il ?
« Décidément, Rachel, tu es d’une impertinence sans égale. »
Mais oui, cher Pierre, c’est même le thème de la soirée, l’Impertinence… Un mot qui me correspond à la lettre. Mes premières expériences avec Tulalu !? seraient-elles les initiatrices de cette impertinence ?
Réponse au prochain rendez-vous Tulalu !?…