Ses amis prisonniers

En ce temps-là, l’auteur était très occupé par son travail avec des prisonniers de Champ Dollon. L’un d’eux, quoiqu’universitaire, semblait avoir tué sa femme. Un autre, plus romantique, venait du dixième étage d’une cité marseillaise où la drogue s’écoule par kilos. Un autre encore, arrivé du Moyen-Orient, attendait qu’un juge décide s’il était un criminel ou un simple réfugié. Quant aux deux Africains qui jusqu’à cette semaine s’entendaient si bien, ils étaient désormais dans des cellules séparées après avoir failli s’entretuer à propos d’une plaque de chocolat. De tout cela il n’avait pas été question à Tulalu !? : on y parlait de littérature. Rentrant chez lui ce soir-là, l’auteur se reprochait de n’avoir pas évoqué à Tulalu !? ses amis prisonniers. Il s’en acquitte aujourd’hui.