Une obscurité inquiétante

Une obscurité inquiétante. Et ce froid qui vous transperce, se love contre vos moelles. Un bistrot qui, par tous les pores, transpire l’histoire révolue, oubliée, de la capitale vaudoise. Le rôdeur retire lentement ses gants, son manteau. Autour de lui, des dîneurs bruyants s’arrosent de vin rouge, rient à gorge déployée de blagues plus grasses qu’eux. Deux dames entre deux âges boivent leur potage en silence. Un étudiant tente d’apprendre des mots d’allemand médiéval. Au fond de la pièce, une douzaine de personnes font cercle autour d’un jeune homme. Un écrivain. Brun. Rasé de près. Vêtu d’un blouson de cuir et qui gesticule en parlant, parle avec arrogance. L’homme glisse sa main dans sa poche, serre le manche de son couteau. Il fait quelques pas. Inspire longuement. Qui va-t-il frapper ?